Les rythmes frénétiques, le stress et les journées convulsives sont un véritable fusible pour les crises d’angoisse. Comment gérer ces moments? Rencontrez le combat! Parce que si vous vous empêchez de les exprimer, vous créez une charge émotionnelle qui à long terme pourrait créer des tensions internes et aussi réfléchir sur le plan physique avec une raideur musculaire, des difficultés respiratoires et un essoufflement. Prenez conscience de vos émotions et apprenez à les exprimer grâce aux conseils de Sanevry.

ARRÊT

Évitez de combattre l’anxiété en l’ignorant ou en augmentant l’anxiété. Le sentiment de panique qui assaille parfois est un espion qui doit être pris en considération car il constitue une demande d’aide du corps. Où que vous soyez, essayez de vous éloigner un instant de la foule et de la confusion qui vous entoure. Vous avez besoin d’un espace calme et paisible qui vous aidera à retrouver votre calme.

RESPIRER

La respiration vous permet de trouver la connexion profonde avec votre corps. Lorsque vous inspirez, concentrez-vous sur l’air qui pénètre dans vos narines et pénètre dans votre gorge, en passant par vos poumons pour remplir votre ventre. «Respirez profondément: la respiration lente et diaphragmatique permet d’avoir un plus grand apport d’oxygène aux poumons et donc au sang. De cette façon, le cœur doit battre moins vite et la tachycardie diminue « , suggère la psychologue Laura Paganelli. « Comptez trois secondes pendant que vous inspirez et trois secondes pendant que vous expirez: en vous concentrant sur vos respirations, vous vous direz de la pensée qui provoque l’anxiété. » Sentez l’air qui soulève la poitrine en poussant vers l’estomac et la partie inférieure du bassin. Retenez votre souffle pendant quelques instants, puis commencez à expirer très lentement. Continuez à inspirer et à expirer. Laissez aller vos pensées.

VUE

Lorsque vous respirez, concentrez-vous simplement sur l’air qui pénètre dans le corps, il oxygène les tissus et sort par la bouche. L’oxygène est ce qui nous soutient et nous permet d’exister: « ressentez le souffle qui atteint chaque partie de votre corps et concentrez-vous là-dessus », conseille le psychologue.

ÉCOUTEZ VOTRE COEUR

Placez votre paume sur votre cœur et continuez de respirer. Écoutez votre rythme et ressentez lentement la respiration qui devient moins pénible et calmez-vous. Fermez les yeux, concentrez-vous sur vous-même: dans la vie de tous les jours, vous finissez par courir à un rythme si élevé que vous oubliez de trouver le lien avec le corps. Le rythme cardiaque est votre lien avec la vie, ne l’oubliez pas.

ESSENCES BIEN-ÊTRE

Quels sont tes parfums préférés? De nombreuses recherches ont longtemps montré les puissants effets de l’aromathérapie: le stimulus olfactif est capable d’influencer la sérotonine et l’adrénaline en agissant sur l’humeur comme anti-stress.

Parmi les huiles essentielles les plus efficaces pour lutter contre l’anxiété figurent le géranium, la lavande, la rose, la vanille, la bergamote, l’orange et le yang ylang, particulièrement utiles pour normaliser le rythme cardiaque. Mettez un tampon parfumé dans votre sac pour le rapprocher de votre visage en période de stress. Respirer une essence connue vous calmera immédiatement physiquement et psychologiquement.