par Marzia Nicolini

Ceux qui souffrent de troubles anxieux peuvent avoir du mal à juger les stimuli qui proviennent de la réalité extérieure et à agir de manière déraisonnable et exagérée. La cause en est une restructuration des circuits cérébraux chargés d’identifier les menaces, ce qui les conduit à généraliser excessivement et donc à classer ce qui est dangereux comme «danger». La démonstration du phénomène a été récemment obtenue par un groupe de chercheurs de l’Institut Weizmann des sciences, à Rehovot en Israël, et du Jerusalem Mental Health Center, qui ont signé ensemble un article publié dans la revue scientifique Current Biology.

Une nouvelle qui touche un nombre croissant de personnes: selon une étude réalisée l’an dernier par la Société italienne de psychiatrie, il y aurait environ 17 millions d’Italiens souffrant de troubles anxieux, souvent à la suite d’un traumatisme ou d’un stress sévère.

Pour toutes ces personnes hypersensibles, voici quelques règles de bon sens qui, si elles sont respectées quotidiennement, peuvent atténuer les états anxieux. Avec les conseils de la psychologue et psychothérapeute Serenella Ricci.

Posez une question à nos experts

Il est utile de créer des rituels de confort (le soir, par exemple, une heure de lecture ou un bain chaud), de rester léger dans les repas après 20h, d’abolir ou de limiter les boissons stimulantes comme la caféine et le chocolat et éventuellement aussi de fumer, de faire des activités faire du sport au moins 3 fois par semaine pour se débarrasser des tensions et des angoisses, se tailler un passe-temps et une activité favorite pour se réfugier dans des moments de fatigue mentale maximale, se permettre le bon repos (7 heures par nuit). Une heure avant le coucher, il vaut mieux éteindre les appareils électroniques et les téléphones portables: l’anxiété dérive souvent aussi de la multitude d’informations que nous recevons au cours de nos journées.

Il ne faut pas s’isoler: même si sortir est un effort, il est conseillé de le faire plusieurs fois par semaine. Il est important de partager des moments agréables avec votre partenaire, vos amis ou votre famille.

La pleine conscience est également indiquée dans le traitement des troubles anxieux: pratiquer (au moins) 30 minutes de méditation par jour a des effets bénéfiques et détend l’esprit et le corps. Pour attester les avantages de cette pratique est une autre étude, menée par l’Université anglaise d’Oxford. La méditation aiderait à combattre l’anxiété et la dépression au même niveau que les antidépresseurs traditionnels.

La zoothérapie offre également un soutien précieux pour les sujets anxieux, en particulier les insomnies: selon une étude récente réalisée par le Mayo Clinic College of Medecine de Scottsdale (États-Unis), la compagnie nocturne d’un animal de compagnie aiderait à mieux dormir. Les chiens et les chats seraient donc les meilleurs compagnons de sommeil, aidant à dissiper les peurs qui semblent souvent insurmontables dans l’obscurité.