L’apnée obstructive du sommeil, souvent indiquée par l’abréviation AOS, est un trouble sournois car souvent les symptômes qui la caractérisent sont plutôt non spécifiques et également imputables à d’autres pathologies: le patient, en plus des ronflements nocturnes, se repose mal et accuser de somnolence pendant la journée, lors d’activités nécessitant un degré d’attention constant, se plaint souvent de maux de tête le matin, d’une sensation de fatigue non justifiée par les activités exercées, de la nycturie (c’est-à-dire de la nécessité de se lever souvent la nuit pour uriner), de la dysfonction érectile et de la réduction la libido.

Cependant, bien qu’un Italien sur quatre en souffre, seulement 10% des Italiens savent ce qu’est l’apnée obstructive du sommeil. Si elle n’est pas correctement diagnostiquée et traitée de la bonne manière, l’OEA peut toutefois prédire l’apparition de l’obésité et du diabète de type 2: en fait, elle constitue un facteur de risque pour le développement de problèmes du système cardiovasculaire tels que l’hypertension, la fibrillation auriculaire, athérosclérose et accident vasculaire cérébral.

Lorsque vous pensez à l’AOS, vous pensez à un trouble typique du patient obèse, même si en réalité le poids corporel est l’un des principaux facteurs de risque de la maladie: en fait, la probabilité de développer la maladie est d’autant plus élevée gain de poids.

Pour cette raison, l’AOS peut être une pathologie qui survient également chez des sujets ayant un indice de masse corporelle normal ou légèrement supérieur.

Il est important de souligner que l’AOS est l’une des principales causes d’hypertension artérielle intraitable: en fait, dans 60% des cas, lorsque l’on est confronté à un patient souffrant d’hypertension artérielle qui ne peut pas être traitée par un traitement médicamenteux, il faut soupçonner que la cause de la maladie est juste apnée obstructive du sommeil.

De plus, en traitant l’OSA avec CPAP (administration de pression positive continue), il est possible d’obtenir un bon contrôle de la pression.

La somnolence diurne déterminée par l’OSE constitue un danger grave notamment lors de la conduite de véhicules: pour cette raison l’OSE doit devenir un paramètre d’aptitude à la conduite.

La souffrance de la condition augmente en effet de deux à sept fois la probabilité de faire un accident de la route, sans parler du coût social causé par la perturbation, qui peut être souligné comme étant directement responsable de nombreuses absences du travail.

« Le manque d’identification des personnes atteintes d’AOS détermine non seulement une augmentation du développement d’autres maladies, mais également une réduction de l’espérance de vie ainsi qu’une augmentation des dépenses de santé – explique le professeur Giuseppe Insalaco de l’Institut de biomédecine et d’immunologie Cnr Moléculaire de Palerme – L’OSA est alors, en plus d’augmenter le risque d’accidents de la route, est la cause d’accidents au travail et à domicile, et réduit les performances de travail avec pour conséquence une perte de productivité ».

D’où la nécessité du «Livre blanc», composé par le professeur Luigi Ferini Strambi et le professeur Giuseppe Insalaco avec le soutien de Philips, un outil utile pour diffuser les connaissances sur la maladie et pouvoir mettre en œuvre le diagnostic et la thérapie avant qu’ils ne surviennent. toute complication clinique.