Elle peut survenir avant (longtemps avant) d’entamer une relation sexuelle de peur de ne pas pouvoir la terminer. Elle affecte généralement ceux qui vivent le sexe comme un «examen» à partir duquel s’attendre à une note ou comme un acte «obligatoire» pour plaire à leur partenaire.

Anxiété de performance rime aussi avec idéalisation: on imagine souvent que chaque réunion doit nécessairement être un conte de fées et dans l’effort de tout rendre merveilleux, on risque d’être bloqué.

Posez votre question à nos experts

EN RÉALITÉ, IL NE SE PASSE PAS COMME DANS LES FILMS

Commencez par revoir votre façon de concevoir la sexualité: la rencontre intime avec une personne peut changer de temps en temps et est susceptible de nombreuses variables.

Elle idéalise moins le sexe: chaque relation sexuelle ne doit PAS être une expérience mémorable et surtout arrêtez de penser à rencontrer une femme comme exclusivement destinée au sexe.

Essayez de passer plus de temps avec votre partenaire en vous engageant dans des activités agréables sans avoir à terminer cette réunion par une rencontre sexuelle.

CALME, IL N’Y A PAS FAIT

Lorsque vous êtes sur le point de commencer, ne vous précipitez pas. De nombreux hommes montrent qu’ils sont très désireux de commencer l’acte de pénétration, peut-être par peur de perdre l’érection et de ne pas pouvoir la récupérer, donc la pénétrer est comme s’ils limitaient le problème.

Leur attitude est très fausse car ils voient la rencontre sexuelle comme un test et se concentrent sur l’arrivée plutôt que sur le voyage. De plus, en pensant de manière obsessionnelle à la pénétration, le plaisir de la rencontre se perd. La rencontre sexuelle doit être un plaisir et non un test à passer.

CERVEAU, LE PREMIER ORGUE SEXUEL

Au sens figuré, une érection part du cerveau dans le sens où, s’il est vrai que c’est une conséquence de l’excitation, il n’est possible de s’exciter que si vous faites des pensées positives.

Si vous vous disqualifiez vous-même ou si vous pensez que le problème d’érection est un problème insurmontable, qui deviendra une constante qui vous accompagnera dans chaque tentative de futurs rapports sexuels, vous ne pourrez sûrement pas obtenir la bonne implication physique et émotionnelle lors d’une rencontre avec votre partenaire.

Pour avoir une érection, vous devez d’abord vous croire que vous pouvez l’avoir!

LE PLAISIR EST AUSSI DANS LES PETITES SENSATIONS

Apprenez à en profiter. la plupart des hommes qui éprouvent de l’anxiété de performance expérimentent des rencontres sexuelles comme test et ne peuvent donc éprouver de plaisir.

En réalité, toute la relation sexuelle, indépendamment de l’érection et de la pénétration, est une expérience capable de procurer un plaisir extrême. Apprenez à reconnaître toutes ces sensations physiques et psychologiques agréables présentes tout au long de la rencontre intime avec votre femme.

Le but est d’arrêter de penser que seule une pénétration peut apporter des sensations agréables.

COMMUNIQUER MÊME EN CES MOMENTS

Discuter et converser: ceux qui souffrent d’anxiété de performance parlent souvent peu ou ne parlent même pas du tout avec leur partenaire. Et au lieu de cela, lors de la rencontre sexuelle, la communication est extrêmement importante, parler tout en faisant l’amour améliore la relation elle-même, vous commencez à comprendre qu’il n’y a pas de hâte et que la chose la plus importante n’est pas la pénétration: de cette façon on apprend à faire de l’expérience d’abord une rencontre et une relation entre deux personnes puis une union sexuelle.