Vous faites partie des soi-disant « hiboux », ceux qui se couchent toujours tard, car ils sont vitaux et sans sommeil, tandis que le matin ils vivent le réveil comme un cauchemar. Mais ce n’est pas la paresse innée. La faute en revient à Cry1, comme l’ont montré les recherches publiées dans la revue scientifique internationale Cell, qui ont souvent constaté une mutation de ce gène dans l’ADN des hiboux. Et il y en a beaucoup dans cette situation: un Européen sur 75, selon les chercheurs. Bref, comment dire, il faut se résigner.

La faute est au « gène de la chouette »

Qui a le « gène de la chouette », comme on l’a déjà surnommé, a le corps programmé sur une alternance jour-nuit qui est d’environ deux heures en décalage avec la norme. Ce n’est sans doute pas une vie facile. « La solution idéale est de choisir un emploi avec des horaires flexibles », explique Luigi Ferini Strambi, directeur du Sleep Medicine Center de l’hôpital San Raffaele de Milan.

« Pour ceux qui sont des hiboux, pouvoir se lever à 9 ans est déjà une conquête, au bénéfice de l’état général de bien-être ». Mais ce n’est pas toujours possible. Et ici, pour tenter de se réveiller et surtout de se lever au 7 canonique du matin, 3-4 réveils sont également visés. « Mais ils sont de peu d’utilité », assure le professeur Ferini Strambi.

L’hormone qui peut aider, la mélatonine

Nous devons agir sur la mélatonine. Le niveau de cette hormone, qui régule le rythme du sommeil, diminue physiologiquement avec l’arrivée de la lumière du jour. Et de cette façon, il accompagne le corps à l’éveil.

Il existe des stratégies pour réduire la mélatonine du hibou, comme lever les stores dans la chambre pour faire entrer la lumière. La technologie peut aider: il existe aujourd’hui la possibilité de programmer des appareils électriques, du volet roulant à l’éclairage des lampes de maison et des lustres.

« Pour réguler le rythme veille-sommeil, cela aide également à prendre un comprimé d’un supplément à base de mélatonine le soir », poursuit Ferini Strambi. « Il est inutile de s’attendre à des miracles mais peut anticiper l’heure du sommeil, à condition de le prendre à 21-22 avec une dose de 0,5 ou 1 g ».

Les règles de l’hygiène du sommeil

Pour rendre le hibou un peu moins chouette, voici quelques règles d’hygiène du sommeil.

La première consiste à éteindre la télévision, les ordinateurs et les téléphones portables, car ils stimulent l’activité cérébrale.

Pour la même raison, il est utile d’éviter d’exiger des lectures.

Oui à la place à la musique car elle stimule la production d’endorphines, qui ont une action tranquillisante. Les chansons les plus appropriées? Le lac des cygnes de Caikovskij et Le Cygne di Sant-Saens sont particulièrement relaxants, le prélude au Lohengrin de Wagner et au chœur de Nabucco III de Verdi sont apaisants.

Posez votre question à nos experts

Article publié le n. 39 de Sanevry en kiosque à partir du 09/12/2017