Du lait tiède bu le soir avant de se coucher: un remède de grand-mère sans réelle efficacité (et même indigeste) ou un véritable allié pour bien se reposer? Clarifions avec le Dr Sara Ciastellardi, nutritionniste et homéopathe à Livourne, Pise et Grosseto.

L’action du tryptophane

« Siroter une boisson chaude avant le coucher a un effet relaxant, surtout s’il s’agit de lait, qui rappelle l’enfance et le chouchoutage maternel. De plus, il est riche en tryptophane: cet acide aminé de l’organisme est transformé en neurotransmetteur sérotonine et est un précurseur de l’hormone mélatonine, substances essentielles pour améliorer la qualité du sommeil et réguler le rythme circadien « , explique l’expert.

Une recherche coréenne a alors pu démontrer que l’effet est maximal si le lait est traire par les animaux la nuit: les experts ont précisé que dans ce cas les quantités de tryptophane sont particulièrement élevées et que la substance est ainsi capable de produire un effet sédatif et anxiolytique similaire à celui de certains médicaments anti-insomnie.

« Mais en général, tout le lait de vache, quel que soit le temps de traite, est efficace: entre autres, comme l’ont révélé des études récentes, ses protéines contiennent des substances appelées » caséomorphines « car elles agissent comme des opiacés naturels sur le système nerveux. De plus, c’est une source de magnésium, un minéral à l’action relaxante, qui vous aide à mieux dormir « , poursuit le Dr Ciastellardi.

« Cependant, le conseil est de se limiter à un demi-verre ou d’opter pour celui écrémé, sinon il y a un risque de ralentir la digestion et d’obtenir l’effet inverse. Mieux vaut alors le consommer au moins une heure avant le coucher, afin d’avoir le temps de le digérer; ou à la fin du dîner, donc l’estomac plein, pour éviter d’éventuels effets secondaires, tels que l’acide gastrique qui peut perturber le sommeil « .

Les alternatives possibles

Et si une personne ne peut pas ou ne veut pas boire de lait? «Les intolérants peuvent recourir au produit sans lactose, qui présente cependant de bonnes concentrations de tryptophane et de magnésium. L’alternative correcte également pour les végétaliens est plutôt dans les laits végétaux, par exemple les amandes et l’avoine, également riches en tryptophane et en minéraux. Au lieu de cela, il est bon de rester à l’écart du soja: il contient de la tyrosine, un acide aminé qui favorise la synthèse de la norépinéphrine, un neurotransmetteur aux effets excitants « , conclut la nutritionniste.

Posez votre question à nos experts

Article publié dans n. 10 de Sanevry en kiosque à partir du 13/02/2018