Les vacances signifient aussi un nouveau lit et de nouvelles habitudes. Et pour beaucoup de gens, difficulté à bien dormir la nuit. «Beaucoup sont victimes de la soi-disant« insomnie situationnelle »qui ne se produit que dans certaines circonstances, les vacances avant tout», explique Terry Bruno, psychothérapeute et coach de vie.

Un état d’alerte est activé

«Un bon repos se nourrit d’habitudes consolidées qui, à ce titre, vous détendent et vous prédisposent à dormir. Alors que lorsque le cerveau et le corps se sentent dans un endroit inhabituel ou avec une personne avec laquelle ils n’ont jamais couché (un ami, un compagnon de voyage), cet état d’alerte se déclenche, ce qui rend difficile l’endormissement.

Par exemple, des craintes telles que le ronflement ou la prise d’une position « étrange » peuvent en fait vous empêcher de fermer les yeux.  » Mais c’est aussi le changement de vie qui vous tient éveillé la nuit. « En vacances, vous avez de nouvelles habitudes et le cerveau a besoin de jours pour les coder », explique Maria Beatrice Toro, psychothérapeute et coach de vie. « Au début, il est normal de se sentir toujours éveillé et prêt à faire mille choses. Un état de légère anxiété qui vous empêche de dormir ». Alors que faire?

Suivez un petit rituel

« Dans tous les contextes, il est bon d’apporter avec soi une habitude, un petit rituel quotidien, comme écouter une chanson le matin ou prendre notre petit déjeuner habituel.

Ensuite, même si nous dormons peu, nous nous assurons que cela ne devienne pas un problème. Après tout, nous sommes toujours en vacances, hors de notre temps ordinaire: rappelons-nous d’avoir une attitude positive envers ce qui se passe « , explique le Dr Toro. « Même avec moins d’heures de sommeil, nous nous sentons moins fatigués: nous sommes plus détendus et n’avons pas de fardeaux ni de responsabilités ».

Quatre conseils anti-insomnie

  • Ne faites pas semblant de vous endormir tout de suite. Il est cependant juste de vous donner un temps « tampon » pour vous familiariser avec l’environnement, surtout au début.

  • Vous devez créer un environnement convivial, en apportant un tissu bleu transparent à placer sur la lampe de chevet pour adoucir la lumière et certains objets, comme un radio-réveil, à mettre sur la table de chevet.

  • Planifiez 5 choses à faire le lendemain. Et le lendemain matin, emportez-en un: il sert à apaiser l’agitation d’avoir à tout faire à tout prix, au profit d’une attitude mentale plus détendue, qui privilégie les nuits paisibles.

  • Avant de se coucher, il peut être utile d’entendre une personne avec laquelle vous entretenez une relation étroite et confidentielle: même le simple fait de parler librement aide à préparer un sommeil réparateur.


Posez votre question à nos experts

Article publié dans n. 29 de Sanevry en kiosque à partir du 3 juillet 2018