Le stress, les angoisses et les peurs qui passent inaperçues pendant la journée peuvent réapparaître sous forme de cauchemars lorsque vous dormez. « Pendant le sommeil, l’esprit traite les souvenirs de la journée », explique la psychothérapeute Claudia Romani.

«Et si les sensations ressenties le jour sont angoissantes, elles reviennent la nuit, car les défenses sont abaissées et l’on devient vulnérable. Dans un sens, c’est comme être seul, impuissant et impuissant face à ses propres problèmes internes », explique l’expert, qui vous donne ci-dessous 3 conseils utiles pour essayer de lutter contre les cauchemars qui vous tourmentent la nuit.

Une interférence émotionnelle importante qui perturbe la qualité du repos. Et cela, le matin, hérite de l’anxiété et d’un sentiment d’épuisement.

TROIS CONSEILS POUR COMBATTRE LES NUITS DE NUIT

  • 1. Identifiez les causes de votre anxiété

Pour le faire, pendant la journée écrire sur une note que vous garderez toujours avec vous toutes les pensées anxieuses qui vous assaillent. C’est une astuce pour alléger car les tâches et les préoccupations sont «déléguées» à l’extérieur.

Pendant la journée, alors lisez le texte plusieurs fois: votre esprit pourra s’organiser et il sera plus facile de trouver des solutions à ce qui vous inquiète. Avant de vous endormir, jetez la note: vous n’aurez plus le sentiment d’avoir à chercher des remèdes pour les problèmes non résolus qui perturbent votre sommeil.

  • 2. Observez vos cauchemars

Si vous vous réveillez au milieu de la nuit avec de mauvais rêves, ne vous inquiétez pas, mais regardez-les attentivement. Viennent-ils sous forme d’images dérangeantes ou de phrases menaçantes?

Une fois affiché, imaginer qu’il y a une ampoule en verre avec un bouchon sur la table de chevet. Ici, convaincez-vous d’extraire ces visions terrifiantes de votre esprit et de les mettre, une à une, dans l’ampoule, en prenant conscience qu’elles ne sont que le fruit de votre imagination. Ensuite, toujours avec votre imagination, fermez le récipient avec le bouchon en liège: vous ressentirez immédiatement une sensation de distance émotionnelle par rapport à cette perturbation au profit de votre sommeil.

  • 3. Naviguez dans la mer de vos peurs

Tu te réveilles brusquement parce que tu en rêvais tu ne peux plus marcher, la voiture dérape, ton fils est perdu …? Le problème est que vous avez peur de perdre le contrôle de votre vie.

Pour vaincre cette angoisse, imaginez être sur un voilier au milieu d’une tempête: c’est la tempête d’inquiétudes et de soucis qui est en vous. Certes, vous êtes à la merci de la mer mais vous pouvez toujours vous sauver: alors, hissez les voiles, prenez le gouvernail fermement et commencez à naviguer. Une fois que vous avez repris le contrôle, remarquez une petite île à l’horizon où le ciel commence à s’éclaircir: pointez l’île avec votre arc et dirigez-vous là avec conviction. Laissez-vous bercer par le balancement de la mer qui vous endort paisiblement avant d’arriver sur l’île.


Posez votre question à nos experts

Article publié dans n. 36 de Sanevry en kiosque à partir du 21/8/2018