Combien de fois mettons-nous en sommeil les sentiments négatifs de la journée, les erreurs commises, les choses non résolues? Ces pensées agissent pendant la nuit et nous empêchent de bien dormir et nous réveillent fatigués ou de mauvaise humeur.

En utilisant l’ingénierie de la bonne humeur, que j’enseigne dans mes cours, nous voyons comment mettre le cerveau dans les meilleures conditions pour s’endormir heureux.

Trois mouvements pour préparer le corps

  • Faites une promenade de 20 minutes après le dîner: elle favorise la libération de sérotonine (neurotransmetteur qui régule l’humeur), ainsi que la décharge de l’accumulation de cortisol (hormone du stress) ennemie de la sérotonine et de la mélatonine (qui régule le cycle du sommeil) l’état de veille).

  • Une demi-heure avant d’aller au lit, faites quelques minutes d’étirement des jambes et du dos et buvez deux verres d’eau. Cela aide à activer le système nerveux autonome parasympathique (responsable de la relaxation).

  • Éteignez progressivement la lumière dans les pièces, créez le silence, puis éteignez le téléviseur, évitez de regarder votre téléphone portable: tout pour encourager la libération de mélatonine.

Trois mouvements pour préparer l’esprit

  • Lisez un livre qui vous donne des idées de croissance personnelle ou de sérénité. Les études des fréquences cérébrales et de l’activité neuronale nous apprennent que lorsque nous réfléchissons à la manière d’améliorer notre avenir, lorsque nous apprenons ou découvrons quelque chose de nouveau, l’activité du cerveau des reptiles, liée au stress, diminue et la fréquence des ondes diminue cerveau induisant calme et relaxation.

  • Pensez à 3 choses positives de la journée: cela est possible grâce à la promenade après le dîner. Le mouvement, en effet, favorise la libération du «facteur de croissance neurotrophique mental» (BDNF), qui aide la mémoire et permet d’accéder à des souvenirs positifs, favorisant des ambiances de sérénité et de paix, utiles pour le sommeil.

  • Pensez à au moins 3 personnes à remercier dans la journée, car la gratitude vous fait réaliser ce que vous avez, le réseau d’affections que vous avez pu construire et le plaisir que vous ressentez à penser à ces personnes et à ce que vous avez, donnant un sens à votre vie . Selon le père fondateur de la psychologie positive, le psychologue Martin Seligman, ce sont les piliers du bonheur.

Si ça ne marche pas

Avez-vous suivi les conseils et ne pouvez toujours pas dormir?

  • Mettez i pensées lancinantes sur papier: écrire ailleurs transfère ce que l’esprit garde en mémoire. Réglez l’heure et la date pour y faire face sur le calendrier: des pensées lancinantes existent pour vous rappeler qu’elles sont importantes, mais si vous les mettez à l’ordre du jour, le système de notification d’alerte mentale n’a plus de sens à activer.
  • Continuez à lire jusqu’à ce que vos yeux fatigués se ferment. N’essayez pas de vous endormir. En vous disant que vous n’avez pas à vous endormir, à soulager ce que fait l’esprit et, sans l’empêcher, abaissez vos défenses et très probablement vous vous endormirez heureux.


Posez votre question à nos experts

Article publié dans n. 16 de Sanevry en kiosque à partir du 03/04/2018