par Barbara Gabbrielli

C’est ce qu’on appelle le « blues post-vacances », la dépression qui fait suite au retour des vacances: 40% des Italiens en souffrent, soit environ 24 millions de personnes. Habituellement, cela commence à se faire sentir pendant les derniers jours de vacances, avec la mauvaise impression de ne pas avoir eu assez de temps pour nous reposer et rester à l’écart de la routine.

À la simple pensée de devoir retourner au travail, nous nous sentons étouffés par l’anxiété. Une fois à la maison, le malaise s’amplifie: les regrets augmentent et la nostalgie des jours qui viennent de se renforcer, tandis que les engagements quotidiens sont confrontés à peu d’intérêt, peu de concentration et d’épuisement excessif.

« Le syndrome de rentrée est lié à la difficulté d’accepter la fin des vacances, ce qui représente la perte de temps et d’espace pour soi-même, une sorte de deuil à élaborer, bref », explique Stefania Ortensi, psychologue du sport et du bien-être, et coach personnel de Psychosport.

Suivez ces 4 conseils pour bien vivre votre retour


Retour d’anxiété, peur de faire face à la routine ce sont toutes des préoccupations communes à de nombreuses personnes, mais on peut déjà se défendre avant de rentrer chez soi. Par conséquent, à partir des derniers jours de vacances, adoptez les conseils de la psychologue Stefania Ortensi. Ici, ils sont.

1. Concentrez-vous sur votre insatisfaction

« Les vacances sont une période durant laquelle on s’arrête, on change de rythme et, surtout, on a le temps de réfléchir », explique l’expert. «Profitez-en pour trouver plus sereinement ce qui ne vous satisfait pas au quotidien. Loin du tourbillon de la routine, il sera plus facile de regarder objectivement votre situation et de réfléchir à des solutions pour corriger ce qui ne va pas ».

2. Planifiez de nouveaux objectifs

« Pour dissiper la tristesse de la fin des vacances, il est très utile d’avoir un projet en tête une fois de retour », conseille le coach. « Qu’il s’agisse d’apprendre quelque chose de nouveau ou de relooker votre intérieur, le désir de vous épanouir vous aide à ne pas trop regretter vos journées de détente et vous stimule à faire face à vos engagements automnaux avec plus d’énergie ».

3. Maintenir certaines habitudes

«L’une des raisons pour lesquelles nous ne voudrions jamais que les vacances se terminent est de savoir que dans quelques semaines, nous perdrons ce sentiment de bien-être physique et mental que nous acquérons lorsque nous nous« déconnectons »», estime le psychologue. «Mais tu peux être sûr que non. Alors au lieu de vous jeter tête baissée dans un tourbillon d’engagements, permettez-vous – dans la mesure du possible – un retour progressif, sans mille choses à faire au moins dans les premiers jours, et avec de nombreux moments de détente prévus: ce sera comme faire de la micro-ventilation, éliminer la l’excitation d’avoir à courir droit ici et là ».

4. Voir les lieux de vacances

« Dans les moments où vous n’êtes vraiment pas motivé et manque d’énergie, je vous recommande d’utiliser la technique de visualisation du lieu sûr », ajoute l’expert. «Elle consiste à rappeler les lieux de vacances que nous avons le plus aimés, et à rappeler le sentiment de bien-être qu’ils vous ont induit. De cette façon, vous tirez mentalement sur les effets bénéfiques de ces moments et éliminez l’anxiété et le stress ».

Posez votre question à nos experts

Article publié le n. 35 par Sanevry en kiosque à partir du 17/8/2017