par Valentino Maimone

Épaules douloureuses, douleur à la base du cou, bras légèrement engourdis: si vous sortez souvent du lit avec ces symptômes, cela pourrait être la faute de votre oreiller: «Dormir avec un oreiller inadapté peut causer non seulement les douleurs typiques au cou mais aussi celles qui irradient du cou vers le bas du bras, jusqu’à la main, en particulier chez les patients qui ont déjà une hernie ou une protrusion discale « , prévient le Dr Gustavo Zanoli, chirurgien orthopédiste à la maison de repos S. Maria Maddalena de Rovigo et professeur à contrat à l’Université de Ferrare. Nous lui avons demandé comment s’adapter pour choisir le bon oreiller et éviter les problèmes.

Doit aligner la tête, le cou et la colonne vertébrale

« L’oreiller idéal doit garantir que, pendant la nuit, la tête, le cou et la colonne vertébrale restent bien alignés pour que les muscles se détendent, la respiration soit facile et le sommeil de bonne qualité », explique l’orthopédiste.

« Si l’oreiller est trop bas ou trop haut, il accentue la courbure du cou vers l’arrière ou vers l’avant, provoquant un resserrement des muscles qui soutiennent la tête et l’apparition de douleurs au réveil », explique Zanoli.

LA LARGEUR IDÉALE? À PROPOS D’UN COMPTEUR

La largeur de l’oreiller doit être d’environ un mètre et, en tout cas, jamais inférieure à celle des épaules. L’épaisseur, en revanche, dépend de la position dans laquelle vous dormez: «Celui qui se repose surtout sur le ventre doit en utiliser un très bas, environ 10 cm, et doux, pour minimiser la pression cervicale.

Ceux qui dorment sur le dos ont besoin d’un oreiller d’environ 15 cm d’épaisseur, de dureté moyenne. Mais lorsque la position privilégiée est sur le côté, l’idéal est un modèle plus grand (environ 20 cm, mais cela dépend de la largeur de vos épaules) et résistant « , explique notre expert.

LE REMBOURRAGE EN POLYURÉTHANE EST LE PLUS POLYVALENT

Le choix du rembourrage a également un rôle important: « Celui en plumes n’est préférable que si vous dormez sur le ventre, car il n’offre pas un excellent maintien du cou. Mieux vaut l’éviter si vous avez une structure solide, changez souvent de position dans le sommeil ou êtes allergique aux acariens », explique Zanoli.

«Les modèles en latex, en revanche, conviennent à ceux qui dorment sur le côté ou sont grands et robustes car ils soutiennent bien la tête et le cou. De plus, ils ne provoquent pas de problèmes d’allergies et sont lavables « , poursuit l’expert.

Les plus modernes sont cependant ceux en mousse de polyuréthane: «C’est un matériau qui s’adapte à la forme de la tête et du cou, et la mémorise grâce à la chaleur dégagée par le corps. Lorsque vous changez de position, le coussin s’adapte en 30 à 60 secondes « , conclut Zanoli. Pour cette raison, c’est un matériau particulièrement indiqué pour ceux qui changent souvent de position pendant la nuit.

LONGUE DURÉE

S’il est bien entretenu, un oreiller dure entre 2 et 5 ans. Pour le garder à son meilleur, suivez ces conseils d’Altroconsumo.

v Tournez-le souvent pour éviter qu’il ne se déforme.
v Exposez-le à la lumière directe du soleil au moins une fois par semaine.
v Sous les taies d’oreiller, placez une autre housse de protection, lavable. Il existe également des antiallergiques.
v Si votre oreiller peut être lavé, nettoyez-le 1 ou 2 fois par an.

Posez votre question à nos experts

Article publié dans Sanevry n.17 en kiosque à partir du 11/04/2017