Bonne nouvelle pour toutes les femmes qui ronflent ou qui ont un mari « bruyant ». Plus de nuits blanches grâce à un laser, arrivé en Italie il y a quelques mois, qui promet de réduire considérablement le ronflement. Une étude réalisée par l’Université d’Uppsala sur 75 patients et publiée dans la revue scientifique Laser Tribune, a montré que dans 90% des cas, elle parvient à résoudre le problème de manière mini-invasive, sans recourir à la chirurgie du palais mou ou du C-PAP, la « Masque », à porter tous les soirs, qui est prescrit en cas de rhonchopathie sévère, associé à une crise d’apnée.

Le nouveau traitement

« Un laser fractionné Erbium-Yag est utilisé qui, en développant la chaleur, tonifie instantanément toutes les structures vibrantes qui composent l’oropharynx: palais mou, luette, amygdales et base de la langue », explique le Dr Giuseppe Maccheroni, dentiste chez Milan et Seregno se sont spécialisés dans la chirurgie au laser. « Ce sont précisément ces tissus qui vibrent donnent lieu au phénomène gênant du ronflement, surtout s’ils sont devenus non stressés et tombants, suite à des facteurs tels que l’âge, l’obésité ou l’abus d’alcool et de fumée », dit-il expert.

Les résultats

Dès la première séance, le laser parvient à recompacter les « parties vibrantes », les raffermissant et permettant ainsi d’augmenter l’espace oropharyngé postérieur, au bas de la langue. Ainsi, les voies respiratoires deviennent plus ouvertes et les flux d’air entrant et sortant, ne trouvant aucun obstacle, sont libres de circuler sans faire de « bruit ». La séance est indolore, ne nécessite pas d’anesthésie et dure 20 minutes, le temps nécessaire pour permettre aux taches claires d’exercer ce que l’on appelle l’effet de rétrécissement, de contraction et de rétrécissement des fibres de collagène. Il n’y a qu’une chaleur dans la gorge et vous devez éviter de boire dans les deux prochaines heures.

Contre-indications

« Les adultes obèses doivent perdre du poids avant de subir un traitement, inefficace si la graisse qui bourre le cou n’est pas réduite », explique-t-il
Macaronis. «Le laser n’est pas non plus recommandé pour les gros fumeurs et buveurs, les femmes enceintes, celles qui suivent une chimiothérapie ou celles qui, en raison d’une mauvaise hygiène dentaire, souffrent de gingivite ou d’inflammation de la cavité buccale. Le coût? Environ 500 et par session: un cycle complet comprend 3, espacés de 15 jours les uns des autres.

Élimine également les apnées

Bien respirer pendant le sommeil est très important car nous évitons le soi-disant Osas (syndrome d’apnée obstructive du sommeil), les apnées obstructives qui parsèment le sommeil de nombreux micro-réveils et qui sont dangereuses pour la santé. La fatigue et les maux de tête au réveil, car après avoir peu et mal dormi, augmentent en fait le risque d’arythmies cardiaques de 8 fois, d’AVC de 5 et de crise cardiaque de 4. Le traitement au laser vous permet de retrouver un sommeil « sain » et réparateur, avec des bienfaits également pour le cœur.

Posez votre question à nos experts

Article publié dans n. 7 de Sanevry en kiosque à partir du 02/02/2016